A Propos

Le Master 1 Droit de la propriété intellectuelle et droit du numérique est un master pré-spécialisé qui comprend beaucoup d’atouts afin d’intégrer le monde professionnel de l’IP/IT. Afin de vous faire part des avantages de cette formation, nous vous présentons la vision de notre responsable de master Madame Julie GROFFE à travers plusieurs questions que nous lui avons posées et qui pourront vous donner un aperçu des principaux prérequis de cette promotion.

 

« – Quels sont les atouts de la double mention de M1 Droit de la propriété intellectuelle/Droit du numérique ?

La formation s’insère dans la double mention de Master Droit de la propriété intellectuelle/Droit du numérique proposée par l’Université Paris-Saclay à l’Université Paris-Sud (Faculté Jean Monnet) et l’Université Versailles Saint-Quentin. L’offre existe sur le site de Sceaux (Paris-Sud) depuis trente ans (nous allons célébrer l’anniversaire en 2019), puisqu’elle est l’héritière du Master DI2C. Cette pérennité est un signe de succès.

 

L’objectif est d’offrir une véritable pré-spécialisation en IP/IT dès le M1, sans que cela n’implique pour autant de négliger les matières du « tronc commun » (droit des contrats spéciaux, droit international privé, droit commercial, etc.), essentielles pour devenir un bon juriste spécialisé.

Les matières de spécialité sont variées et offrent aux étudiants des formes novatrices d’apprentissage. Sont ainsi notamment dispensés :

 

– des cours de spécialité en anglais dispensés par des professionnels du droit, tel que le cours International and European IP Law ;

 

– des séminaires (en pédagogie inversée) en droit de la propriété littéraire et artistique comme en droit de la propriété industrielle, dispensés par des enseignants-chercheurs spécialisés ;

 

– un cours d’économie de l’information et de la connaissance, dispensé par un enseignant-chercheur en économie ;

 

– un cours de droit du commerce électronique ;

 

– des formations diplômantes en langue, etc.

 

            Parallèlement à cette diversité d’enseignements, l’autre atout majeur de la formation consiste dans l’accompagnement offert aux étudiants : l’équipe pédagogique, qui fait en sorte d’être très investie, propose des projets originaux en IP/IT. On peut penser notamment :

 

– au projet tutoré : l’étudiant peut choisir entre un mémoire (pour lequel il est encadré par un doctorant, un docteur ou un enseignant-chercheur), un rapport de stage ou un retour d’expérience. Cette dernière possibilité permet aux étudiants de participer à des concours (IGEM, Educnum, Digital Law Moot Court Competition, IPAG Microsoft 365 Battle, etc.).

 

– à la semaine d’insertion professionnelle : organisée avec le M1 de l’Université Versailles-Saint-Quentin, la semaine permet de visiter des structures spécialisées en IP/IT (visite de la SACEM notamment) et de mobiliser les étudiants afin de leur faire prendre part à un projet construit pour eux : il peut s’agir d’un colloque (les étudiants choisissent leur thème, préparent leurs interventions et délivrent celles-ci au public) ou encore d’un concours de plaidoirie.

 

 

– Quelles sont les aptitudes requises pour ce M1 ?

            Nous recherchons naturellement des étudiants de qualité. Mais cette qualité ne s’exprime pas exclusivement à travers les notes obtenues les années précédentes. Au-delà donc des résultats (qui demeurent évidemment importants) et pour réussir son année de M1, il faut :

 

– une capacité de travail importante : dans la mesure où la pré-spécialisation se traduit par une combinaison d’enseignements spécialisés et issus du tronc commun, la somme de travail demandée est conséquente, d’autant plus que les séminaires en pédagogie inversée nécessitent que les étudiants préparent en amont le cours et proposent un exposé oral en séance. C’est là le prix à payer pour une pré-spécialisation de qualité.

 

– un goût pour les questions en lien avec l’IP/IT : il faut que l’étudiant soit attiré par les problématiques liées à la propriété intellectuelle et au numérique. L’année de M1 offre l’occasion d’étudier le droit d’auteur, les droits voisins, le droit des brevets, le droit des marques, le droit des dessins et modèles, le contrat électronique, la responsabilité en ligne, etc.

 

– une réelle motivation : au-delà du travail demandé, de nombreux projets sont proposés : assister à des colloques voire les organiser et y participer, se lancer dans un concours de plaidoirie, un mémoire, solliciter des professionnels du secteur qui viennent partager leur expérience, assumer la gestion du Collectif M1 que vous représentez fièrement cette année, etc. Il faut donc pouvoir compter sur une promotion dynamique, curieuse et motivée. L’objectif est donc aussi de recruter des étudiants qui « ont envie ».

 

– une capacité à travailler en équipe : l’étudiant en droit est souvent habitué à travailler en solitaire. La pratique professionnelle est très différente, et vous serez très rapidement amenés à travailler en groupe. L’objectif est donc d’anticiper cette réalité de terrain en incitant les étudiants à travailler de manière collective : pour les exposés en séminaires, pour monter une équipe participant à un concours, pour organiser un colloque, etc. Cela présente un double avantage : vous confronter très tôt à la collaboration, et vous permettre de resserrer les liens entre vous, au sein de la promotion.

 

– Quelles sont les compétences que ce M1 va permettre de développer ?

Cela découle finalement tout naturellement de ce qui était expliqué précédemment. Vous allez découvrir un territoire du droit qui vous est, en L3, pour l’essentiel inconnu, alors même que vous y êtes perpétuellement confrontés dans votre quotidien : faire de l’IP/IT, c’est envisager les règles applicables sur les réseaux sociaux (Snapchat, Instagram, Twitter, Facebook, etc.) ; c’est se pencher sur la licéité de vidéos postées sur Youtube ou sur celle des liens publiés sur un site internet et permettant de télécharger un film ; c’est s’interroger sur les droits qui existent sur la musique que vous écoutez, le film que vous regardez, le jeu vidéo auquel vous jouez ; c’est comprendre le type de protection qui peut exister sur le médicament que vous consommez. La liste pourrait être étendue car le champ est presque illimité : cette année de pré-spécialisation vous offre donc de réelles compétences de spécialistes, et ce dès le M1.

 

Vous allez également développer des compétences pratiques : travail en équipe, nous l’avons dit ; travail sur la prise de parole à l’oral, souvent redoutée par les étudiants parce que peu pratiquée, mais essentiel pour tout juriste ; ouverture sur l’extérieur, grâce à l’interdisciplinarité, incontournable aujourd’hui (concours IGEM, cours d’économie de l’information et de la connaissance, etc.).

 

Par ailleurs, la diversité des enseignements et la forme pédagogique innovante adoptée notamment en séminaires vous incitent à raisonner par vous-mêmes : l’équipe pédagogique n’est pas là pour vous faire apprendre des règles de droit par cœur, mais pour vous pousser à réfléchir, à vous interroger sur le sens des règles, sur leur pérennité,…

            Les compétences acquises à l’issue du M1 sont donc nombreuses et variées.

 

 

– Quels sont les débouchés ?

L’objectif premier (et celui qui est recherché par la majorité des étudiants) est de préparer le mieux possible aux M2 en IP/IT. Par définition, cette première année s’entend comme une pré-spécialisation : les étudiants issus de notre formation ont donc toutes les clés pour réussir l’année de spécialisation qui s’ensuit traditionnellement.

Mais d’autres débouchés s’offrent aux étudiants dès le M1 : vous pouvez notamment préparer le CRFPA.

L’intérêt de la formation est donc évident également en termes de débouchés : le monde professionnel exprime un besoin constant de juristes rompus aux problématiques de l’IP/IT et les perspectives qui s’ouvrent à vous sont donc extrêmement variées. »

 

 

Nous tenons à remercier Madame Julie Groffe pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et espérons que cette présentation de notre Master 1 va vous donner envie de déposer votre candidature!   

 

 

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux:

  • Twitter: Master1_PIDN
  • Instagram: master1_pidn
  • Facebook: Master 1 IP/IT Paris Saclay – Le blog