BRÈVE DU 5 NOVEMBRE AU 11 NOVEMBRE

Parce que se tenir informé de l’actualité est primordial, voici l’actualité qu’il fallait retenir pour la semaine du 5 novembre au 11 novembre !

RGPD: Facebook mis en demeure par une action de groupe

 

Pour la première fois en Europe, le réseau social a été mis en demeure suite à une action de groupe. En effet, plusieurs manquements au RGPD ont été signalés, notamment la collecte de données sur l’orientation sexuelle des utilisateurs ou le manque de transparence des conditions d’utilisation. Facebook dispose de quatre mois pour se mettre en conformité. A défaut, une réparation de 100 militions d’euros a été réclamée par l’association internationale de défense des bons usages Internet Society. Affaire à suivre !

http://www.leparisien.fr/economie/protection-des-donnees-facebook-mis-en-demeure-et-menace-par-une-action-de-groupe-08-11-2018-7938351.ph

 

L’intelligence artificielle au service de la santé: controverse

Afin de permettre d’identifier les restaurants suspectés de causer des intoxications alimentaires, un algorithme a été développé par Google et des spécialistes de santé publique. Si ce système semble être efficace et sa finalité louable, son mode de fonctionnement est critiqué.

Le programme utilise en effet la combinaison de la recherche de termes comme « diarrhée » ou « vomissement » avec la localisation récente des utilisateurs ayant effectué ces recherches. La liste des restaurants identifiés est alors transmise au département sanitaire afin qu’il procède à des inspections.

http://www.slate.fr/story/169608/google-sait-restaurant-intoxication-alimentaire

 

La négligence des données clients par une boutique de vêtements haut-de-gamme

Un e-mail promotionnel a été envoyé par Tara Jarmon à 365 clients, alors que leurs adresses étaient visibles dans le champ destinataires. Ces adresses, composées le plus souvent des noms et prénoms de leurs utilisateurs, constituent des données personnelles.

La CNIL a récemment indiqué que « l’envoi d’adresses mails en clair, ce qui induit en général nom et prénom, constitue bien une violation de données personnelles ». Il est donc désormais possible de déposer plainte auprès de l’autorité pour cette utilisation.

https://www.cio-online.com/actualites/lire-comment-une-boutique-des-champs-elysees-neglige-les-donnees-clients-10773.html

 

 

Jeff Koons à nouveau condamné pour plagiat

L’artiste a été condamné ce 8 novembre par le TGI de Paris pour avoir contrefait une publicité Naf-Naf de 1980 en reprenant les « éléments originaux » de cette publicité. Pour sa défense, le plasticien avait affirmé qu’il avait créé « une œuvre nouvelle et indépendante ». Il devra payer solidairement avec sa société et le Centre Georges Pompidou 135 000 euros de dommages et intérêts au publicitaire. L’avocat de ce dernier se dit néanmoins déçu que l’œuvre n’ait pas été confisquée.

 

https://www.france24.com/fr/20181109-art-contemporain-jeff-koons-condamnation-contrefacon-cochon-naf-naf

 

 

RGPD: première sanction financière

Un établissement de santé au Portugal a été le premier à recevoir une amende au titre du RGPD.

Trois violations au règlement ont été retenues :  violation des principes d’intégrité et de confidentialité des données, violation du principe de limitation d’accès aux données et incapacité pour le responsable du traitement des données à garantir l’intégrité des données. Une alerte de l’ordre des médecins avait mis en lumière la non-conformité de la politique d’accès aux bases de données des patients.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-rgpd-un-hopital-portugais-ecope-d-une-amende-de-400-000-eteuro-73338.html

 

 

Intelligence artificielle:  l’utilisation controversée de la reconnaissance de la démarche en Chine

 

En Chine, la reconnaissance faciale grâce à près de 170 millions de caméras de vidéosurveillance est largement utilisée. L’innovation technologique permet désormais la reconnaissance de la démarche: toute personne peut désormais être reconnue de face ou de dos jusqu’à 50 mètres. Si ce progrès facilite le travail de la police et améliore la sécurité de la population, l’usage de l’intelligence artificielle est plus controversé lorsqu’il s’agit pour le gouvernement de suivre des personnes ciblées et notamment les musulmans « ouïghours ».

Un cas qui pose une nouvelle fois la complexe question de l’éthique de l’intelligence artificielle.

 

https://siecledigital.fr/2018/11/08/la-chine-developpe-une-reconnaissance-de-marche-basee-sur-lintelligence-artificielle/

 

Merci à Océane Tristant. Rendez-vous dans une semaine, même heure, pour la prochaine brève !

MasterIPIT